Qu’est-ce qu’une toiture végétalisée (ou green roof) ?

Qu’est-ce qu’une toiture végétalisée (ou green roof) ?

Qu’est-ce qu’une toiture végétalisée (ou green roof) ?

L9vovElPkEWrGugPpfxPyg

L’utilisation des végétaux sur les toitures remonte à des milliers d’années, depuis les toits de chaume en Europe jusqu’aux Jardins Suspendus de Babylone.

Cette pratique a évolué dans les 50 dernières années, et l’on parle aujourd’hui de toitures végétalisées, vivantes ou écologiques. Ou encore Green Roofs.

Les toitures végétalisées sont composées d’une végétation spécifique, choisie selon une méthodologie de conception durable bien documentée. Elles représentent un nouveau développement très enthousiasmant pour les acteurs de la construction éco-responsable, et gagnent chaque jour en popularité à travers le monde.

Les avantages des Green Roofs

Les avantages sociaux, économiques et environnementaux sont nombreux :

  • Les toitures vivantes sont un excellent moyen de permettre la reproduction d’espèces locales qui pourraient être menacées. Elles permettent également la conservation et le  développement d’une faune sauvage importante : insectes, papillons,  abeilles, coccinelles, oiseaux locaux : elles préservent et augmentent même la biodiversité locale
  • Elles améliorent l’efficacité énergétique des habitations : rafraîchissement en été, isolation en hiver
  • Elles filtrent et nettoient les toxines présentes dans l’air et l’eau
  • Elles réduisent les émissions de CO2
  • Elles retiennent l’eau de pluie jusqu’à son évaporation, réduisant par conséquent les risques d’inondation
  • Elles réduisent la température globale des villes, et par conséquent les risques de smog
  • Elles offrent une bonne isolation phonique
  • Elles sont esthétiques, et leur espace peut être utilisé à des fins récréatives
  • L’utilisation de matériaux recyclés tels que les agrégats de construcion ou les feuilles de plastique les rendent éco-responsables

Il n’existe pas encore de qualification standard pour les toitures végétalisées, mais on peut tout de même les diviser en deux catégories :

  • Les toitures vivantes intensives : elles sont composées d’arbustes et d’arbres dont la hauteur va de 3 à  40 cm. Elles nécessitent une grande épaisseur de terre et une sous-construction robuste pour supporter leur poids. Elles offrent une grande diversité de faune et de flore, mais ont besoin d’un entretien important et d’une forte irrigation. Elles ne sont pas indiquées pour la plupart des habitations familiales.
  • Les toitures vivantes extensives : elles sont composées de végétation basse, d’une hauteur allant de 6 à 15 cm. L’épaisseur de terre nécessaire est peu importante, et la charge pondérale sur la structure est moindre. Elles ne nécessitent pas de grand entretien et peuvent être installées sur tout type de toit, abris, garages, maisons, balcons, extensions, ainsi que sur des locaux commerciaux.

Les  Green Roofs peuvent être installés indifféremment sur les constructions à toitures plates ou en pente. Les toitures plates sont les plus communes, les plus faciles à mettre en œuvre et à entretenir, mais les toitures végétalisées peuvent tenir sur un support allant jusqu’à 45 degrés. Pour les toitures en pente, il convient cependant d’être particulièrement vigilant, lors de la conception, aux risques liés au drainage et au glissement de la terre.

image05

Quelle est leur composition exacte ?

Le principe est d’imiter le processus naturel tout en protégeant la construction et son toit. Les composants sont, de bas en haut :

1

  • Une couche imperméable
  • Une couche d’isolation
  • Une membrane géotextile pour éviter que les racines ne transpercent le toit
  • Une toile de protection
  • Un système de drainage (pour l’excédent d’eau)
  • Une toile filtrante, permettant de garder la terre en place, tout en drainant l’eau
  • Une couche perméable permettant de retenir l’eau nécessaire à la vie des plantes
  • Un substrat de sol
  • Des graines
  • Des plantes

La terre (ou substrat de sol) est le milieu de croissance des plantes. Il doit être léger et auto-drainant, mais également capable de retenir assez d’humidité pour assurer la survie des plantes. On y ajoute souvent des agrégats recyclés tels que de la brique poreuse écrasée, ce qui, en plus d’améliorer sa capacité de rétention d’humidité, augmente son index de durabilité.

Les plantes indiquées pour les toitures vivantes extensives sont de préférence locales, basses, grandissent et s’étendent rapidement, sont tolérantes aux sécheresses, ont un système racinaire fibreux (ce qui protège les membranes du toit), une faible demande en irrigation et en entretien et ne sont pas allergisantes. On préfèrera donc la plantation de petites plantes vivaces, les fleurs sauvages et les plantes grasses telles que le poivre des murailles. Afin de gagner du temps pour les plantations, des rouleaux pré-plantés sont désormais disponibles dans le commerce. Ils peuvent être directement déroulés sur le substrat de sol.

Un secteur en plein développement

Le secteur des toitures végétalisées est relativement nouveau dans l’industrie du bâtiment, mais il se développe rapidement à travers l’Europe. C’est en Allemagne qu’on en trouve le plus, avec plus de 10% des maisons végétalisées, et son industrie grandit de 10 à 15% chaque année. Les autorités de pays Européens tels que l’Allemagne ont pris acte de leurs avantages environnementaux et ont intégré la végétalisation des toitures dans leur réglementation, et bien d’autres pays offrent des subsides et des incitations fiscales pour encourager leur développement et leur maintenance.

green_roof_6

About the Author

Leave a Reply